C’est en nous rendant au point d’information touristique de Puget-Théniers que nous avons entendu parler pour la première fois de l’écomusée de la Roudoule. 
Véritable conservatoire des arts et traditions des villages des Alpes d’Azur, c’est une visite incontournable pour tous, amoureux d’histoire ou simples curieux !!

 Découverte de la Roudoule, et de Puget Rostang.

En visite dans la moyenne vallée du Var, à l’occasion d’un week-end de mai, nous avons décidé de sortir des sentiers battus. Le but de notre expédition est de découvrir, un peu plus en détail, ces villages que nous connaissons de nom sans jamais avoir pris le temps de nous y arrêter. 

C’est vers la Roudoule que nous mettons le cap, pour une journée placée sous le signe de la culture.

Secrète et sauvage, la Roudoule est un territoire préservé où quelques villages magnifiques s’accrochent à des parois rocheuses. Parmi eux, Puget-Rostang, avec ses maisons de pierres claires, est un bijou posé dans un décor de vallons et de restanques, à quelques minutes seulement de Puget-Théniers. C’est là que nous nous rendons, pour visiter l’écomusée du pays de la Roudoule.

« Roudoule, écomusée en terre gavote »

Dès notre arrivée, nous découvrons une grande fresque qui annonce l’écomusée. Une autre toute en couleurs, trône au-dessus du lavoir. Elle a été faite par des enfants, du village probablement, et j’y vois comme un petit clin d’œil du présent avant que nous ne plongions dans le passé. 

L’écomusée se situe un tout petit peu plus haut, sur l’adorable « Placette de l’Europe ». Encore un clin d’œil à ceux qui pourraient penser que le temps s’est arrêté dans ces villages ! 

Nous sommes fins prêt pour la découverte, la visite peut commencer.

  Une histoire de passion

A notre arrivée, Philippe nous accueille. Il dirige le musée depuis de nombreuses années, en connaît tous les secrets et nous en raconte quelques-uns.

En fait, comme bien souvent, c’est une histoire de passion qui est à l’origine de la création de cet écomusée. 

L’histoire commence dans les années 80, à l’initiative de quelques copains amoureux de leur coin de terre et de ses traditions. Biens décidés à ne pas les laisser disparaitre ils commencent à rassembler objets, traditions, histoires, et témoignages… Rapidement le projet fou aboutit à la création d’un lieu de conservation en 1986.

Depuis, la flamme ne s’est jamais éteinte et l’écomusée compte aujourd’hui 9200 objets et 12500 références bibliographiques référencées ! Il propose également de belles expositions et réalise de nombreuses publications ! Le musée est aujourd’hui classé « Musée de France ».

les collections de l'écomusée du pays de la Roudoule
les collections de l'écomusée du pays de la Roudoule
Culture
les collections de l'écomusée du pays de la Roudoule
les collections de l'écomusée du pays de la Roudoule
les collections de l'écomusée du pays de la Roudoule

  Exposition sur les métiers anciens.

Philippe nous guide dans les salles consacrées à l’exposition de l’année sur les métiers anciens. 

Les objets sont exposés et mis en scène pour nous faire replonger dans la vie des habitants des villages, avant l’arrivée fracassante du 20è siècle, avec son lot de modernité et de bouleversements.

Parfois, on s’émeut sur un objet ancien, parfois on se questionne sur ce à quoi il pouvait bien servir, et il nous faut les précieuses explications de Philippe pour y voir clair… Mention spéciale à l’appareil pour aider les vaches à mettre bas, je n’aurais jamais trouvé seul !! ????

les collections de l'écomusée du pays de la Roudoule
la cave de charonage- écomusée du pays de la Roudoule

Les enfants sont stupéfaits devant certains objets… et parfois même un peu choqués ! Difficile pour eux d’imaginer comment vivaient les gens « d’avant » : « Les enfants faisaient vraiment plusieurs kilomètres pour aller à l’école tous les jours ?! »  ????.

On sourit un peu, en se disant que nos petits hyperconnectés d’aujourd’hui auraient quelques leçons à recevoir des enfants d’autrefois. Décidément, cette visite nous fait toucher du doigt l’importance de la conservation de ce patrimoine. 

Pendant que la visite se poursuit, Philippe nous révèle les thèmes des futures expositions en préparation: l’histoire de l’exploitation des forêts, et la peste qui frappa le sud des Alpes au 18è siècle. Il faudra vraiment revenir pour découvrir ça plus en détails ! 

Les petits plus de la visite

Bien sûr, avant de partir nous passons faire un petit tour à la boutique de l’écomusée. C’est bien connu, tout bon musée qui se respecte doit avoir sa boutique ! ???? Nous craquons sur quelques produits locaux et sur deux livres.

Avant de nous quitter, Philippe nous apprend que l’écomusée propose également plusieurs animations, tout au long de l’année. Il nous parle de soirées astronomiques au plateau de Dina, et aussi de journées sur la distillation de lavande… De quoi nous donner (encore) d’autres raisons de revenir dans ce formidable écomusée !

Temps forts

  • Découverte de la vallée de la Roudoule
  • Arrivée sur la placette de l’Europe
  • Visite du musée et explications de Philippe
  • Réaction des enfants devant certains objets
Bruno
Le 08/02/2022

Bruno

Chef de tribu